5 conseils pour repenser vos magasins afin qu’ils deviennent éco-responsables

  • Le développement durable dans le retail est un changement de paradigme aussi important et profond que la transformation numérique.
  • Repenser le concept de magasin d’une marque afin de le rendre plus durable, signifie qu’il faut intervenir dans toute la chaîne d’approvisionnement, et pas uniquement dans le point de vente.

La durabilité a suscité une incontestable attraction au sein de la société en général et dans le retail en particulier. Intégrer le respect de la planète dans leurs objectifs d’entreprise, est un point que de moins en moins de secteurs et de marques peuvent se permettre d’ignorer.

Jusqu’à présent, cette odyssée était centrée sur deux aspects des marques et des distributeurs : la gestion opérationnelle au quotidien et les produits ou les services. Cela est, bien entendu, logique, puisque le premier est le plus facile à contrôler et le second est celui qui a le plus d’impact sur la relation avec le consommateur. Deux victoires relativement rapides.

Mais, le développement durable est loin d’être une mode. Les consommateurs exigent une implication forte et croissante des entreprises dans la préservation de la planète. Ils réclament une profonde transformation qui englobe toute la chaîne d’approvisionnement. Ce fait a fini par mettre l’accent sur un troisième aspect des entreprises de grande consommation qui conjugue gestion opérationnelle quotidienne et produit : les magasins.

Dans le post d’aujourd’hui, nous vous dévoilons 5 conseils afin d’intégrer de manière irréfutable et profonde la durabilité comme un élément visible dans la refonte du concept de magasin des marques.

 

1. La durabilité est une valeur, pas une action

 

Le premier point, et le plus important, est de comprendre la durabilité comme quelque chose qui affecte tous les niveaux de la marque. Installer un seul meuble, une seule ligne de produit ou une seule affiche, était un basique du marketing qui ne suffit plus au consommateur. L’utilisateur assimile ces pratiques à du greenwashing et les ignore ou les sanctionne tout simplement.

Intégrer la durabilité au cœur de cette étape de la marque signifie repenser tout ce qui concerne ses points de vente. Voici quelques exemples qui permettront de les convertir en magasins éco-responsables :

  • Les matériaux et procédés utilisés dans le mobilier.
  • La gestion des déchets.
  • La rotation des consommables.
  • Le tri de l’emballage et des sacs.
  • La consommation énergétique de l’établissement.
  • La logistique nécessaire à la mise en œuvre du nouveau concept dans tous les points de vente.
  • Les modes opératoires qui permettent de faire parvenir le produit aux magasins.
  • Le rôle que jouent les points de vente dans la logistique du dernier kilomètre.
  • L’impact social du magasin sur son environnement.

Tout cela fait partie de la relation de la marque avec le consommateur et la société, dont tous deux font partie. Par conséquent, dans la mesure où les clients perçoivent l’engagement de la marque envers la durabilité de tous ces points (et, si possible, plus encore), elle n’en sera alors que mieux considérée.

 

2. Intégrez le concept « cycle de vie » à votre marque, vos produits et vos magasins

 

L’une des clés de la durabilité dans le secteur du retail est le concept de « cycle de vie ». Il nous aide à analyser les biens et les services au-delà de leur production et de leur vente et, donc, de leur impact environnemental.

L’exemple le plus évident de notre négligence envers la durabilité se traduit par ces îles flottantes de plastique. Elles sont devenues une grande menace pour les océans. Nous avons tous vu les images de ces amas formant de véritables décharges électroniques, malheureusement courantes dans les pays d’Afrique. Au niveau microéconomique, ces situations peuvent nous sembler excessives. Cependant, les consommateurs les associent de plus en plus aux marques qui produisent et commercialisent les produits qui finissent leur vie dans ces déchetteries.

Pour appliquer le cycle de vie à notre nouveau concept de magasins, nous pouvons :

  1. Mettre en valeur le processus de production et le recyclage des éléments et des produits, en les transmettant au consommateur comme une part du storytelling.
  2. Trouver un moyen de donner une seconde vie à des éléments de la boutique dans le nouvel agencement.
  3. Impliquer les consommateurs dans le recyclage des déchets générés par nos produits. Depuis des années maintenant, les supermarchés du nord de l’Europe ont mis en place une consigne sur les emballages en aluminium et en plastique des boissons qui leur sont restitués par les consommateurs.

3. Lorsque vous envisagez un changement, éco-concevez-le

 

À l’heure actuelle, l’éco-conception est la tendance la plus importante dans quasiment tous les secteurs industriels, en particulier celui du retail durable. Son nom est en soi suffisamment explicite : appliquer des pratiques respectueuses de l’environnement lorsque nous concevons un produit ou un service.

Chez HMY, nous suivons les 10 préceptes de l’éco-conception  lorsqu’il s’agit de concevoir, fabriquer et agencer des magasins, des stands et des supports PLV, en veillant à ce qu’ils soient aussi durables que possible :

  1. Utiliser le minimum de matériaux possible.
  2. Faciliter le tri des éléments.
  3. L’utilisation de matières premières respectueuses de l’environnement.
  4. Concevoir pour durer.
  5. Le trio gagnant : multifonction, recyclage et réutilisation.
  6. L’optimisation des emballages et de la logistique.
  7. La conception de services qui puissent remplacer des produits.
  8. Utiliser des technologies au service de la durabilité.
  9. L’utilisation de systèmes standards chaque fois que possible.
  10. L’éco-publicité : encourager, par la conception, la sensibilisation du consommateur.

4. La durabilité est bien plus que du recyclage

 

Une autre des notions que nous avons intégrée chez HMY, associée au cycle de vie et à l’éco-conception, est celle de seconde vie. Grâce à notre réseau de magasins et d’équipes de montage, nous sommes en mesure de proposer à nos clients le démontage, la remise en état et la réinstallation du mobilier de leurs magasins.

Ce concept est particulièrement utile dans la gestion de nombreuses fermetures et ouvertures, très courantes chez les marques en développement.

5. Ayez connaissance des possibilités durables

 

Il est difficile pour les marques d’avoir le temps ou de posséder les compétences nécessaires afin de pouvoir les mettre en œuvre en dehors de leur champ d’action (gestion opérationnelle et produits). Toutefois, cela devient plus facile si nous connaissons les dernières tendances en matière de développement durable que, dès maintenant, tout détaillant peut appliquer à ses points de vente.

Nous les avons, récemment, rassemblées dans le post suivant :

  1. Vita : des textiles décoratifs.
  2. L’affichage dynamique.
  3. Du mobilier en bois FSC et PEFC.
  4. Des porte-étiquettes BIO.
  5. Des polyuréthanes d’origine organique.
  6. Des gondoles en acier deuxième génération.
  7. Une communication visuelle composée avec des supports recyclés et recyclables, des encres ÉCO et des revêtements qui purifient l’air (Pureti).
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous souhaitez en savoir plus ?

Abonnez-vous à notre newsletter
Retour haut de page