9 technologies pour transformer une boutique de mode en espace expérientiel

  • Le secteur de la mode a toujours été l’un des plus expérimentaux et novateurs du retail.
  • Aujourd’hui, grâce à la maîtrise de la technologie, l’expérience d’achat en magasin s’en trouve transformée.

Ce n’est une nouveauté pour personne : la technologie fantasme depuis un certain temps sur le retail et vice versa. Jusqu’à récemment, elle était réservée aux « flagships stores », seuls formats qui justifiaient la spectacularité – et le coût – des développements sur mesure nécessaires, puisque toute solution technologique était nouveauté.

Plusieurs années d’essais et l’évolution des « one-shots » (projets uniques) qui ont éclos dans ces magasins amiraux ont permis aux nouvelles technologies de mûrir. En d’autres termes, la technologie s’est enfin imposée dans le secteur, ce qui signifie évolutivité et réduction des coûts.

Il se trouve d’ailleurs qu’une grande partie de ce développement a eu lieu dans le secteur de la mode et les premières marques à investir dans la phigitalisation de leurs boutiques sont sur le point d’entamer une nouvelle phase : la transformation de l’expérience en magasin grâce à cette technologie enfin adaptable.

 

Des technologies qui transformeront l’expérience client dans une boutique de mode

1. L’affichage digital

Cette solution a été la première à être standardisée. Des systèmes qui coordonnent les écrans de tous les points de vente de la marque ou du distributeur de manière télématique et centralisée.

2. Les assistants virtuels intégrés

Les clients recherchent une attention personnalisée et la technologie peut être une alliée, puisqu’elle va venir améliorer le service client.

Grâce à des points interactifs à partir desquels l’utilisateur peut faire parvenir sa demande ou sa requête au personnel, sans avoir à aller le chercher, les processus et les délais pour une expérience unique (et, en outre, plus rentable) sont réduits.

3. Les bornes interactives

La seconde question la plus fréquemment posée au personnel en magasin après « avez-vous ma taille ? » est probablement : « dans une autre boutique ? » Deux demandes, somme toute, très relatives, surtout quand nous pouvons les résoudre grâce à des bornes digitales (écrans tactiles avec scanner intégré) qui donnent accès au catalogue en ligne de la marque.

En outre, il est également possible d’activer des offres et des actions de cross-selling et de up-selling beaucoup plus facilement.

4. Le click and collect robotisé

Le dernier kilomètre en retail est l’un des problèmes que nombre de marques et de distributeurs devra résoudre prochainement. La livraison à domicile est coûteuse, la livraison en magasin par le personnel est extrêmement inefficace et les casiers consignes sont rapidement saturés.

Et s’il pouvait en être autrement ?

La robotisation du click and collect est arrivée pour repousser les limites des casiers consignes, les transformant en entrepôts automatisés, ce dont nous avons plus longuement parlé dans l’article suivant.

5. La navigation virtuelle : en « mode boutique »

Zara a, cette année, brisé les codes en activant par surprise le « mode boutique » de son application, en connectant, en temps réel, les stocks de ses points de vente aux téléphones des utilisateurs, avec la possibilité de réserver des vêtements pour un retrait en 30 minutes.

Un projet pilote qui a été mis en place dans moins d’une trentaine de magasins (pour l’instant).

L’application permet, en outre, de réserver l’essayage et de localiser les vêtements dans le magasin. dasn les grandes lignes, cela suppose une lecture parfaite du parcours client à l’intérieur du magasin auquel a été ajoutée une couche de numérisation afin de résoudre tous les « pain points » (les irritants).

6. Les étiquettes électroniques

Les étiquettes électroniques ont finalement atteint leur forme définitive – ou presque, il reste toujours une marge de progression – grâce à l’intégration dans un même dispositif du système d’alerte et de l’étiquette de prix.

Un énorme gain de temps pour le personnel, surtout en période de soldes, qui permet en outre de supprimer la nécessité d’imprimer chaque étiquette grâce à des puces RFID qui facilitent l’inventaire.

7. Les mannequins digitaux

Le merchandising visuel sera toujours un élément de base du magasin, mais les mannequins physiques occupent de l’espace, et il n’est pas possible d’en avoir autant qu’il y a de tenues en magasin. Et s’il était possible de créer des panneaux d’inspiration avec lesquels le consommateur pourrait interagir et voir en taille réelle tous les looks que propose la marque en seulement quelques gestes ? Et s’il était possible d’ajouter des caméras de reconnaissance de genre afin d’apporter une couche d’intelligence artificielle, et ainsi personnaliser les looks ?

8. La réalité virtuelle et la réalité augmentée

Le shopping est l’un des passe-temps favoris pour une grande partie de la population. Cela va bien au-delà du simple achat et devient une véritable distraction pour des millions de personnes. Cela reste, en outre, du domaine exclusif du retail.

Mais, en l’absence d’un substitut numérique, ne serait-il pas logique de lui donner un « coup de pouce » ?

Captiver l’acheteur en profitant de l’application de la marque ou du distributeur et augmenter ainsi le nombre d’interactions tant physiques que numériques, ou lui offrir l’essayage de produits pour lesquels il ne trouve pas de taille ou qui ne sont pas en stock à ce moment-là, sont quelques-uns des avantages que les réalités augmentée et virtuelle peuvent apporter au retail de la mode.

9. L’analyse avancée du magasin

Ou retail analytics. Il s’agit, en substance, de faire une lecture complète de tout ce qui se passe dans le magasin de mode et de ses tenants et aboutissants. La quantité et la qualité des données dépendront du système de capteurs installés et des dashboards créés. Du profilage et de la géolocalisation des utilisateurs qui se rendent dans les points de vente aux cartographies de zones chaudes et à l’intérêt du consommateur, il est aujourd’hui possible de mesurer pratiquement tout. « Pourquoi ne le faisons-nous pas ? » est donc la seule question qui subsiste.

Si vous souhaitez mettre en œuvre l’une de ces technologies dans votre magasin de mode afin que l’expérience de vos clients soit unique, impactante et technologique, contactez-nous.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous souhaitez en savoir plus ?

Abonnez-vous à notre newsletter
Retour haut de page